Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 09:40

Un nouveau mercredi de l'aumonerie...Bon  je l'avoue, cette fois j'ai été un peu plus déçue. J'ai trouvé que l'homélie du prêtre était trop de l'explication de texte (en plus SON explication, cad que tout le monde n'a pas ressenti le texte de la même manière) qu'une véritable homélie. J'aime quand les prêtres nous exhortent à nous bouger, à faire vivre notre foi, bref quand le prêtre joue entièrement son rôle de pasteur! En plus hier le prêtre avait une voix monocorde ce qui fait que le peu qu'il ait pu dire pour nous aider à faire vivre notre foi est passé inaperçu...

Une autre déception ; aucune mention d'Anne-Lorraine, disparue tragiquement, qui a pourtant fréquenté Lille quelques temps... J'ai prier pour elle de mon côté...

Tout n'a cependant pas été négatif! Les textes tout d'abord. Si la lecture du livre d'Isaïe ne m'a pas "ému" plus que ça, en revanche j'ai bcp aimé l'Evangile (Mt 15,29-37). Ce qui me marque le plus, c'est la description de la foule qui suit Jésus. Matthieu parle de "boiteux", "d'aveugles", "d'estropiés", de "muets" et de "beaucoup d'autres infirmes". Je trouve que cette description de la foule ressemble fortement à ce que nous sommes. Bien sûr, pas forcément au sens physiologique du terme, mais eu sens spirituel. Nous sommes des boiteux notamment car notre foi tatonne en permanence, on tire souvent la jambe pour prier...etc. De plus il manque bien des choses à notre vie chrétienne. Et nous boitons pour avancer dans la vie. Nous sommes des aveugles car nous ne savons pas voir les merveilles que Dieu fait pour nous. Nous sommes des estropiés car la vie nous offre des déceptions et nous ne savons pas assez bien les confier au Seigneur. Muet en revanche on ne l'est pas forcément assez, on a trop tendance à parler et à ne pas assez écouter. Matthieu aurait du ajouter dans son Evangile qu'il y avait des sourds dans l'assemblées. On le mettra dans les "autres infirmités". Cependant nous sommes quand même muets car nous ne savons pas assez témoigner de l'amour du Seigneur, nous ne savons pas nous adresser à Lui. Et enfin nous avons beaucoup d'autres infirmités, entre autre être sourds... Cette foule c'est donc nous, elle est à notre image. Et pourtant...

Et pourtant si l'on poursuit la lecture de l'Evangile, on voit que Jésus les guérit tous, sans distinction, sans même un mot on a l'impression. Avec une infinie miséricorde il nous transmet cet amour, Il nous soigne, Il panse nos blessures, Il nous soutient pour que nous boitions moins, Il nous rend la vue, la parole, nous console. Il nous sauve!

Toutefois, pour que tout cela s'accomplisse, il nous faut nous diriger vers le Seigneur, comme cette foule. Comme l'Evangile de Dimanche le dit, nous sommes tous des veilleurs. Veillons le Sauveur t préparons nous à être sauvés, à recevoir sa grâce, préparons nous à cette joie qui culminera le soir où nous fêterons la naissance du Sauveur.

Partager cet article

Repost 0
Published by moi_tout_simplement - dans Les mercredis de l'aumonerie
commenter cet article

commentaires